Interview with PROJEKTKID IMAGES, (Issue #2) I Entrevue avec PROJEKTKID IMAGES, (Vol.2)

CREATOR PROFILE : PHOTOGRAPHER

How can we describe the artwork of PROJEKTKID IMAGES and still do it justice? Sublime! Talented, but what is it that makes this photographer’s "brand" so unique? His pictures and illustrations are both powerful and simple. An image, a beam of light, a shadow, a movement, a look, a sound. Following the carefully polished graphic artwork, as they pass successively before the eye searching for beauty, it is nearly possible to hear the thoughts emanating from the models whose portraits embrace us and communicate with us. A meticulousness or conciseness in the photographic signature which results, perhaps, in neither more nor less than a harmonic convergence.

For this 2nd chapter, Interview with PROJEKTKID IMAGES.

_________________________________________________________________________________

By: jyndfashiontone

(english is the origninal version, french version follows below I la version anglaise est l'originale, la version française suit au bas)

How long have you been working in photography?

I got into photography when I was 13 years old. That was a long time ago, before cell phones and digital cameras.

What is your academic training or self-taught path within this sphere?

I started by reading books on film and print processing. Everything else, to me, at the time, was only about choices we have under given or created light environments. A few years later, I attended Collège Marsan.

How do you keep your skills up to date (reading, workshops, webinars, tutorials, etc.)?

I just work. I spend a great amount of time working with Photoshop, putting out over processed works just for fun and that, actually helps me streamline my workflow to do less post-processing. You will find this weird but I do my very best not to get influenced by anything that is, specifically, photography related. I just focus and work on what I do.

How would you define your approach, your professional and artistic approach? What do you want to achieve?

I would not call it an approach. When you contract a photographer, it is based on what you have seen from that photographer...and photographers, artists, people in general, will work for themselves and their interest first.

I am very good at being me in all aspects of life.

What are your values and how do they fit into your approach?

I have lots of respect for people and I believe people get that from the start with me. Again, being myself is key in every single interaction I have with anyone so, it’s not how I approach things or people, it’s just me being me.

What is your relationship with your clients? What client experience do you seek to achieve?

Business is business but everyone ends up being very friendly and sticks around in my entourage. I want everyone to feel respected and looked after because that’s what I would expect.

How would you define your professional evolution since you began, that is, how far along are you in mastering your art?

I have never and will never really be satisfied. Today, I can be pleased with the work I’ve put out but tomorrow, I won’t feel the same way about it. That’s what keeps me going I guess.

What do you find most gratifying in what you do?

In this day and age, with images of all sorts everywhere people look, the fact that someone took the time to look at what I do actually does it for me.

Have you made significant encounters in your journey that have influenced your professional development as a photographer?

Every encounter is of great magnitude. It will influence you and you will influence others. There will be an impact. You and I met, we are here now.

What models or mentors have inspired you?

I have stopped and looked at the works of Henrik Adamsen and Lucima a few years back. I had found some similarities with Adamsen’s one light source and Lucima’s color streaks... but I don’t really look at other still photographers, it’s not sane. I don’t think it’s a good thing. I think people spend too much time looking at what others do and not enough working on their own stuff. I compete with myself and no one else. The style I have today is not the one I had 2 years ago. It evolves, it will change me as it has in the past and it will be just like others or unlike anything trendy. Since this entire thing is based on what we see, looking’ at other people’s work might make someone want to do what they see. That’s the part that is not sane.

Movies and music videos have inspired me: The Thin Red Line – John Toll & 2001 A Space Odyssey – Geoffrey Unsworth.

Is there a professional project (photography, art or other) that you would especially like to achieve?

I would never talk publicly about projects and goals. Nice try!

PROJEKTKID IMAGES, do have any closing remarks?

Anyone can take pictures. The only differences there are between you and others are the way you choose to expose your subjects, frame your subjects and render the photographs.

I go by PROJEKTKID IMAGES or PKIDI. My name is Garry Ganley.

Artist’s name : PROJEKTKID IMAGES

Web site : http://pkidi.com/ I http://pkidi.net/

Should you have any questions, comments or suggestions do not hesitate to share it through "Contact" tab.

_____________

PROFIL DE CRÉATEUR : PHOTOGRAPHE

Comment décrirait-on le canevas de PROJEKTKID IMAGES avec ce qu’il faut de justesse : sublime ! Talentueux, qu’est-ce qui rend le « label » de ce photographe si singulier ? Ces tableaux, ces illustrations tout en puissance et en simplicité. Une image, une lumière rayonnante, un ombrage, un mouvement, un regard, un son. Au gré des œuvres graphiques soigneusement polies défilant successivement devant l’œil avide de beauté, il est pratiquement possible d’ouïr les pensées émanant des modèles dont les portraits nous enlacent et se racontent. Une méticulosité, une concision dans la facture photographique desquelles il résulte, peut-être, ni plus ni moins qu’une convergence harmonique.

À l’issue de ce 2e chapitre, entrevue avec PROJEKTKID IMAGES.

_________________________________________________________________________________

Par: jyndfashiontone

Depuis combien de temps évoluez-vous dans le domaine de la photographie ?

Je me suis initié à la photographie à l’âge de 13 ans. Ceci ramène à une autre époque, bien avant les cellulaires et les caméras numériques.

Quel a été votre cheminement académiqueou d’autodidacte au sein de cette sphère ?

J’ai commencé par la lecture de livres approfondissant les concepts portant sur les pellicules photographiques et le processus associé du traitement des impressions. À cette époque et pour moi, tout le reste ne référait qu’aux possibilités permises par la lumière naturelle environnante ou celle que l’on pouvait créer. Puis, quelques années plus tard, j’ai suivi un programme d’études du Collège Marsan.

Comment entretenez-vous votre formation continue (lectures pertinentes,ateliers, webinaires, tutoriels, etc.) ?

Je travaille tout simplement. J’investis une part importante de mon temps à l’utilisation et à l’exploration du logiciel Photoshop développant pour le plaisir de nouvelles avenues en matière de retouches photographiques. Par la même, il m’est permis de rationnaliser mon flux de travail et d’aplanir en amont cette charge usuelle inhérente au post-traitement graphique. Vous trouverez vraisemblablement cela particulier mais je m’emploie autant que faire se peut à ne pas être influencé par ce qui découle précisément de la photographie. Je mets l’emphase et ne m’astreins qu’à ce que je désire créer.

Comment définiriez-vous votre approche, votre démarche professionnelle et artistique ? Que cherchez-vous à atteindre ?

Je ne me qualifierais pas d’approche à proprement parler. Lorsque que l’on souhaite retenir les services d’un photographe, la motivation se fondera essentiellement sur l’intérêt que l’on porte à ce qu’il nous a été donné de capter de son travail. Par la suite, les photographes, les artistes, voire les gens en général travailleront bien souvent, à mon sens, pour leur propre intérêt.

Je me reconnais une excellente capacité à préserver mon authenticité, et sur ce je dirais, pour tous les chapitres de ma vie.

Quelles sont vos valeurs et comment se positionnent-elles au regard de votre démarche ?

J’ai un énorme respect à l’égard des gens et je crois qu’ils le perçoivent et le reconnaissent dès le départ. Encore une fois, le fondement intrinsèque structurant les interactions que j’entretiens avec quiconque demeure l’intégrité. Ce n’est alors plus tant une question liée à une approche vis-à-vis des choses ou des personnes mais simplement l’idée de demeurer authentique.

Quel est votre rapport avec votre clientèle ou vos modèles? Quelle expérience cherchez-vous à leur proposer ?

Les affaires sont les affaires, toutefois et au final, toutes mes collaborations finissent par déboucher en des rapports de sympathie sur la base desquelles les individus demeureront rattachés à mon cercle. Je tiens à ce que tous se sentent respectés et valorisés tel que l’on en serait en droit de s’attendre. Il en va légitimement de même quant à la façon dont je souhaite être traité.

Comment définiriez-vous votre évolution professionnelle depuis vos débuts, à savoir, comment vous percevez-vous actuellement dans la maîtrise de votre art ?

Je n’ai jamais et ne serai fort probablement jamais totalement satisfait. Aujourd’hui, il m’est permis de me sentir privilégier par le travail accompli et les résultats qui en découlent, cependant, cela n’est pas pour dire qu’il en sera de même demain. C’est ce qui me garde activé pour ce qui demeure à réaliser et à accomplir.

Que trouvez-vous de particulièrement valorisant dans ce que vous faites ?

En cette ère à laquelle nous appartenons, inondée par une pléthore d’images en tout genre circulant à profusion et pratiquement accessible de tous, le simple fait que l’on porte attention à ce que je fais me comble tout simplement.

Y a-t-il eu des rencontres marquantes dans votre parcours qui ont influencé votre développement professionnel ou personnel en tant que photographe ?

Toutes les rencontres ont le trait d’ouvrir à un potentiel d’échange d’une portée inestimable. Elles nous influenceront de même que nos pairs. Il y aura certes un impact. Vous et moi nous rencontrons, nous sommes ici, nous sommes maintenant, dans l’instant présent.

Quel est votre ou qui sont vos modèles d’inspiration, votre ou vos mentors ?

Il y a quelques années, je m’étais quelque peu attardé à l’analyse des canevas d’Henrik Adamsen et de Lucima y ayant dénoté certaines similarités entre nos approches respectives particulièrement au niveau des techniques mettant en perspective l’utilisation d’une source de lumière unique par Adamsen et l’application de stries de couleurs par Lucima. Toutefois, encore une fois, je ne souhaite pas m’imprégner d’influences externes, et ce, même si référant à des photographes car cela ne m’apparaît pas sain vis-à-vis de ma démarche. Je ne me sens pas à l’aise avec cette idée. Je me perçois d’abord et avant toute chose comme mon propre compétiteur. Le style que j’emploie aujourd’hui n’est pas celui autour duquel j’évoluais il y a 2 ans. Il mature et en transformera d’autant ma démarche dont on pourra détacher certaines correspondances avec celle d’autres photographes ou laquelle, à l’opposé, aura le caractère de se présenter en totale discordance avec son temps. L’idée maîtresse étant que ce que l’on observe, ce sur quoi l’on porte attention tend à se projeter dans ce que l’on désirera créer. C’est particulièrement cette finalité que je ne trouve pas saine.

Dans un autre ordre d'idées, des films et des clips m’ont inspiré : La Mince Ligne Rouge – John Toll et 2001 L’Odyssée de l’espace – Geoffrey Unsworth.

Y a-t-il un projet professionnel (photographique, artistique ou autre) que vous souhaiteriez particulièrement réaliser ?

Je n’exposerai pas au grand jour mes visées en projets et en objectifs. Bien essayer !

PROJEKTKID IMAGES, votre mot de la fin ?

Tous pouvons prendre des photographies. La différence particulière qui détachera les rendus des uns des autres résidera dans la façon dont l’auteur choisira d’exposer ses sujets, de les dépeindre et d’en livrer le produit final.

Je signe sous les pseudonymes de PROJEKTKID IMAGES ou PKIDI.

Mon nom est Garry Ganley.

Nom de l’artiste : PROJEKTKID IMAGES

Site Internet : http://pkidi.com/ I http://pkidi.net/

Should you have any questions, comments or suggestions do not hesitate to share it through "Contact" tab.

Featured Posts
Recent Posts
Search By Tags I Recherche par étiquette
Follow Me I Suivez-moi
  • Instagram - Black Circle
  • Twitter - Black Circle
  • Pinterest - Black Circle
  • LinkedIn - Black Circle
  • Facebook - Black Circle
RSS Feed
Archives

© 2014 by JYND Fashion Tone